Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche

Rapport du CGAAER sur la surveillance sanitaire de la faune sauvage

Les agents pathogènes présents dans la faune sauvage sont fréquemment mis en cause dans des maladies touchant l’homme et/ou les espèces domestiques qu’il élève. L’Office international des épizooties estime que 60 % des maladies humaines existantes et 75 % des maladies humaines émergentes sont d’origine animale. Dans ce contexte, le Conseil général de l’Alimentation, de l’Agriculture et des Espaces ruraux (CGAAER) a été chargé de définir une stratégie dédiée à la surveillance sanitaire de la faune – voire de la flore – sauvage.

Pour en savoir plus : Sécurité sanitaire et faune sauvage. Enjeux et perspectives

Source : Ministère de l’Agriculture et de l’alimentation.