Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche

Surveillance européenne des encéphalopathies spongiformes transmissibles en 2018

L’Efsa a publié fin 2019 les résultats de surveillance des encéphalopathies spongiformes transmissibles rapportées en Europe en 2018.

Fin 2019, l’Efsa a rendu publics les résultats de surveillance des encéphalopathies spongiformes transmissibles (EST) chez les bovins, ovins caprins, cervidés et autres espèces, ainsi que leur génotypage chez les ovins. Une surveillance menée en 2018 au sein de 28 États membres (EM) de l’Union Européenne (UE), mais aussi en Islande, Macédoine, Norvège et Suisse.

Bovins

Au total, 1 181 934 bovins ont été testés dans les EM (soit 10 % de moins qu’en 2017) et 20 402 dans les 4 pays non membres de l’UE. Un cas d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) classique a été rapporté en 2018 par le Royaume-Uni, chez un animal né après l’interdiction totale des farines animales. Trois cas d’ESB atypiques (deux cas de type L et un cas de type H) ont été rapportés par la France.

Ovins et caprins

Un total de 325 386 ovins et 138 128 caprins ont été testés dans l’UE, soit respectivement 3,4 % et 17,8 % de plus qu’en 2017. Chez les ovins, 934 cas de tremblantes ont été rapportés : 821 cas classiques (99 cas index et 97,8 % présentant un génotype de groupes sensibles) rapportés par sept EM et 113 cas atypiques (105 cas index) rapportés par 14 EM. 29 cas de tremblante du mouton ont par ailleurs été rapportés par l’Islande et la Norvège. Des génotypages aléatoires ont été réalisés par seulement huit EM ; après exclusion de Chypre, ils montrent que 18,7 % des animaux présentaient des génotypes de groupes sensibles. Chez les caprins, 523 cas de tremblante ont été rapportés : 517 formes classiques (38 cas index) rapportés par sept EM et six formes atypiques (tous des cas index) par quatre EM.

Cervidés

La mise en œuvre hétérogène du programme de surveillance sur 3 ans des encéphalopathies des cervidés, ou maladies débilitantes chroniques (MDC) à partir du 1er janvier 2018 dans six EM (Estonie, Finlande, Lettonie, Pologne et Suède) a donné lieu au test de 5 110 cervidés et à la confirmation du premier cas de MDC dans l’UE chez un élan sauvage en Finlande. Six autres EM ont testé 3 075 cervidés, sans mettre en évidence de résultat positif. En Norvège, les 33 037 cervidés testés en 2018 ont permis d’identifier sept nouveaux cas (six rennes et un élan). Au total, 105 animaux de trois autres espèces ont été testés dans deux EM, donnant lieu à des résultats négatifs.

Pour en savoir plus : The European Union summary report on surveillance for the presence of transmissible spongiform encephalopathies (TSE) in 2018.

Source : Efsa.

À voir aussi