Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche

Garantir et renforcer la protection animale à l’abattoir

CHIFFRES CLÉS

100% : c’est l’objectif des abattoirs qui ont réalisé un diagnostic en 2021
2 573 personnes formées au « certificat de compétences à la protection animale RPA» depuis 2013

LE DIAGNOSTIC DU BIEN-ETRE ET DE LA PROTECTION ANIMALE A L’ABATTOIR

Méconnu, souvent décrié, l’abattage est au centre des préoccupations des consommateurs et, plus largement, des citoyens. Les fédérations d’abattage et INTERBEV ont élaboré un « diagnostic de la protection animale des gros bovins et des veaux » en abattoir. Fondé sur la réglementation et les guides de bonnes pratiques existants, il a été publié en janvier 2020, après concertation avec les parties prenantes.
Cet outil, construit et approuvé par tous constitue la référence et comprend :

  • une généralisation du contrôle par des auditeurs tiers experts de la protection animale ;
  • un système de notation complet ;
  • une gestion des actions correctives ;
  • une synthèse et une transmission des résultats aux partenaires commerciaux demandeurs
  • une démarche qualité

Il sera très prochainement adapté à la filière ovine.

DES OUTILS DE BONNES PRATIQUES A L’ABATTOIR

UN GUIDE POUR LES BOVINS VALIDE PAR LES POUVOIRS PUBLICS

Avec l’appui des instituts techniques et des fédérations d’abattage, INTERBEV a publié un guide de protection des bovins à l’abattoir. Ce document fournit des références à tous les professionnels, quelle que soit la taille de leur établissement. Il retranscrit les exigences de la réglementation et les dernières connaissances scientifiques. Il propose également une méthodologie pour évaluer les procédures mises en place, de la réception des animaux à leur mise à mort. Validé par les pouvoirs publics, il sert actuellement de base pour de nombreux travaux, dont la rédaction de guides pour les ovins et les équins.

« CONS’IGNE », UN SUPPORT PÉDAGOGIQUE ET INCITATIF

Le projet « Cons’Igne » initié en 2017 par INTERBEV et les organisations professionnelles, en collaboration avec des experts et la DGAL, porte sur la mise en place d’indicateurs partagés et d’outils d’aide à la décision sur les pertes de consciences harmonisés dans les abattoirs. Il aborde l’étourdissement et la saignée des bovins, des ovins et des porcins. Des vidéos pédagogiques ont été produites pour mesurer l’efficacité de l’étourdissement de l’animal et illustrer les réactions ad hoc à adopter. Elles sont également amenées à devenir un support de formation pour l’obtention des certificats de compétences protection animale par les RPA ou par les opérateurs.

L’ABATTAGE EST UNE ETAPE TRÈS CONTRÔLÉE QUI DISPOSE DE 4 NIVEAUX DE CONTRÔLE :

  • 1 contrôle d’inspection par les services vétérinaires de l’État présents en permanence dans chaque abattoir;
  • 2 contrôles internes, par les opérateurs et le Responsable Protection Animale (RPA) ;
  • 1 contrôle externe par des auditeurs experts indépendants au moyen du diagnostic interprofessionnel de la protection animale à l’abattoir.

LA FORMATION DU PERSONNEL

À l’abattage, les opérateurs doivent détenir un certificat de compétence spécifique. Ils sont également contrôlés et accompagnés en permanence par des Responsables de la Protection Animale (RPA) et par les services vétérinaires d’inspection, présents dans tous les abattoirs.

DIMINUER LES RISQUES ET LA PÉNIBILITÉ DU TRAVAIL

La réduction de la pénibilité au travail est un enjeu fort de la filière, notamment à l’étape d’abattage.
Le projet BOUV’INNOV, auquel participe INTERBEV, a pour objectif d’outiller tous les acteurs impliqués dans des projets de conception/rénovation d’abattoirs ou de centres de rassemblement. Il permet notamment d’impliquer les salariés dans l’amélioration de leurs conditions de travail, en faisant remonter leurs retours d’expérience et leurs propositions de modernisation des outils existants.
Participent au projet BOUV’INNOV : l’IDELE, l’ARACT, l’Assurance Maladie, les CARSAT, la MSA et INTERBEV.

 

dapibus ultricies felis Aliquam ipsum at felis elit. libero Donec risus. vulputate,