Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche
28 février 2014

Impacts environnementaux de la production de viande, en France.

Les impacts de l’élevage herbivore font régulièrement l’objet d’amalgames, de caricatures ou d’analyses réductrices : par exemple, pour certains, les émissions de méthane par les ruminants feraient de cette activité l’une des plus néfastes pour l’environnement.

Ces analyses, qui reposent certes sur une vérité – les ruminants émettent en effet du méthane – présentent un défaut majeur : elles ne tiennent pas compte, pour mesurer l’impact environnemental de la production de la viande, de l’ensemble des externalités positives de l’élevage sur l’environnement, parmi lesquelles le stockage de carbone dans les prairies, la préservation de la qualité de l’eau et de la biodiversité, la prévention des risques d’érosion d’incendies ou d’inondation, …

C’est pourquoi, en plein cœur des travaux relatifs à la transition écologique et à la mise en œuvre  d’une fiscalité écologique, INTERBEV a souhaité « rétablir des vérités » et informer les parlementaires sur les véritables impacts de l’élevage et la production de viande sur l’environnement.

Lire la note :

Note « élevage et environnement » adressée à l’ensemble des parlementaires et présentée au Président de la Commission du Développement Durable de l’Assemblée Nationale – Par INTERBEV