Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche

Aliments, boissons et risque de cancer colorectal : revue systématique et méta-analyse pour actualiser le rapport WCRF-AICR

Contexte : Une analyse systématique de la littérature et une méta-analyse des études prospectives ont donc été réalisées en vue de l’actualisation du CUP (Continuous Update Project) du WCRF sur les relation entre les aliments, les boissons et le risque de cancer colorectal. Méthodologie: PubMed et plusieurs bases de données ont été explorées jusqu’au 31 mai 2015. Des études prospectives rapportant des estimations de risque relatif ajustées pour l’association de groupes d’aliments et de boissons spécifiques et le risque de cancer colorectal, de côlon et de rectal ont été identifiées. Une méta-analyse dose-réponse utilisant des modèles d’effet aléatoire a permis d’estimer les risques relatifs (RR) à partir des études sélectionnées. Un total de 45 méta-analyses dose-réponse sur 15 aliments ou groupes d’aliments différents utilisant 400 estimations individuelles issues de 111 études de cohortes ont été intégrées. Résultats :

  • Viandes rouges et produits dérivés : Le risque de cancer colorectal est augmenté de 12% pour chaque portion supplémentaire de 100 g/jour de viande rouge fraiche et transformée (IC 95% = 4-21%, I² = 70%, ph <0,01) chez les hommes comme chez les femmes. La relation avec le risque de cancer du côlon était significativement augmentée de 19% (chez les hommes uniquement) tandis que celle avec le risque de cancer rectal n’était pas significative.
  • Viandes transformées uniquement : le risque de cancer colorectal était augmenté de 18 % et celui du colon de 23% pour chaque portion supplémentaire de 50g/jour.
  • Viandes rouges seules (bœuf, agneau, porc, chèvre) : l’association avec le cancer colorectal était légèrement significative (RR pour 100g/jour suppl. = 1.12, IC de 95% = 1.00-1.25.I² = 24%, ph = 0.24, 8 études). La viande rouge était significativement associée au risque de cancer du côlon (RR pour 100 g/jour suppl. = 1,22 (IC 95% = 1,06-1,39, I² = 12%, ph = 0,33, 11 études) mais pas à celui rectal (RR = 1,13, IC 95% = 0,96-1,34, I² = 0%, ph = 0,52, 8 études). À partir des quatre études avec données sur le cancer du côlon distal et proximal, aucune association n’a été observée avec la viande rouge. Seule une étude japonaise a observé une association significative entre la consommation de bœuf et le cancer proximal chez les femmes RR = 2,52 (IC 95% = 1,53-4,14, 28 vs 0,1g/jour) et le cancer du côlon distal chez les hommes RR=1,58 (1,07, 2,34, 19 vs 0,2g/jour).
  • Alcool : Concernant l’alcool, le risque est augmenté de 7% pour 10 g/jour supplémentaires via les boissons alcoolisées (IC 95% = 5-9%, I² = 25%, ph = 0,21).
  • Céréales complètes et produits laitiers : le risque de cancer colorectal diminue de 17% pour chaque portion supplémentaire de 90g/jour de céréales complètes (IC 95% = 11-21%, I² = 0%, ph = 0.30, 6 études), et de 13 % pour chaque portion supplémentaire de 400g/jour de produits laitiers (IC 95% = 10-17%, I2 = 18%, ph = 0,27, 10 études).
  • Légumes et poisson : des associations inverses ont également été observées avec l’apport en légumes [RR par 100g/jour = 0,98 (IC 95% = 0,96-0,99, I² = 0%, ph = 0,48, 11 études)] et pour l’apport en poisson [RR pour 100g/jour = 0,89 (IC de 95% = 0,80-0,99, I2 = 0%, ph = 0,52, 11 études)], mais qui étaient très faibles pour les légumes et déterminées par une seule étude pour le poisson.

Les consommations de fruits, de café, de thé, de fromage, de volaille et de légumineuses n’étaient pas associées au risque de cancer colorectal. Conclusion : Les auteurs estiment que leurs résultats soutiennent la preuve qu’un apport trop élevé de viandes rouges transformées et d’alcool augmente le risque de cancer colorectal. Le lait et les céréales complètes pourraient jouer un rôle protecteur vis-à-vis du cancer colorectal tandis que les données concernant les légumes et les poissons sont moins convaincantes. &nbsp;

Article 1/59 du dossier "Viande, alimentation et cancer"

Accéder au dossier

Contact Info-Veille Scientifique