Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche
Actualités - 15 janvier 2021

ECOSCORE : INTERBEV dénonce une « opération publicitaire »

Alors qu’en application de la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, le Gouvernement pilote depuis plusieurs semaines une expérimentation nationale de l’affichage environnemental, plusieurs groupes privés ont décidé de s’affranchir de ce cadre règlementaire pour présenter ce jour, leur dispositif « indépendant » d’éco-score des produits alimentaires.

INTERBEV dénonce avec force cette opération publicitaire qui va à l’encontre de l’objectif, partagé entre pouvoirs publics, ONG et filières, de proposer au consommateur un affichage environnemental fiable, transparent, complet et reposant sur une méthode de calcul solide et collectivement validée.

C’est pourquoi, l’Interprofession demande au Gouvernement de condamner publiquement cet éco-score, dont la méthode n’a reçu aucune validation dans le cadre de l’expérimentation nationale en cours et pourrait, de fait, desservir l’ambition initiale de l’affichage environnemental. En parallèle, INTERBEV rappelle son projet de contribuer à l’expérimentation en apportant notamment des indicateurs pertinents pour les viandes rouges autour de la valorisation de l’herbe, de la biodiversité ou encore du stockage de carbone.

Côté relations presse, l’Interprofession a également tenu à réagir une nouvelle fois auprès des médias. Annonçant le lancement de l’éco-score, une dépêche AFP a également mentionné la position de l’interprofession à ce sujet et notamment sur « l’incohérence des systèmes d’évaluation environnementale incomplets ». Cette dépêche a fait l’objet d’un relai important de la part des sites médias nationaux et régionaux.

Le précédent communiqué de presse diffusé en décembre dernier par INTERBEV sur les incohérences de la méthode ACV avait lui aussi bénéficié d’un excellent relai médiatique avec plus de 100 retombées presse publiées reprenant la position de l’Interprofession. De son côté, M6 a également souhaité en faire un reportage dédié le 8 janvier – A cette occasion, Bruno Dufayet, président de la Commission Enjeux Sociétaux d’INTERBEV, est intervenu pour soutenir la position de la filière et dénoncer les incohérences d’un tel système de notation.

En Savoir plus :

Pour lire l’article paru sur le figaro.fr ou sur les Echos.fr