Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche
Actualités - 25 juin 2018

Signature du protocole sanitaire pour l’ouverture de la Chine au bœuf français

D. Langlois, J-Y Le Drian, F. Meng, salarié commun INAPORC-INTERBEV, basé en Chine

Jean-Yves Le Drian, Ministre des affaires étrangères, et son homologue des douanes chinoises ont signé lundi 25 juin à Pékin, le protocole d’accord sanitaire qui fixe les conditions de production et les produits bovins qui pourront être envoyés en Chine : viande bovine réfrigérée, viande congelée, viande hachée, gras de découpe. Les viandes et gras proviendront d’animaux âgés de moins de 30 mois au moment de l’abattage et seront désossés. Dominique Langlois, Président d’INTERBEV, a assisté à la signature de ce protocole d’accord, qui permettra à la France d’accéder au marché du 2e importateur mondial de viande bovine (1,4 million de T/an). Suite à la signature du protocole, le CNCA (entité qui inspecte les entreprises candidates à l’export vers la Chine) a rendu son rapport sur les 7 sites français d’abattage candidats. Tout est mis en œuvre pour que l’ensemble des étapes encore nécessaires avant d’exporter soit terminé pour le 14 juillet. La Chine s’intéresse beaucoup à l’Europe, et notamment à la France, avec son système sanitaire remarquable pour son efficacité, sa traçabilité individuelle des bovins, l’autonomie fourragère pour l’alimentation des troupeaux, l’interdiction des hormones depuis 1990 et des antibiotiques comme accélérateurs de croissance depuis 2006*.

Côté média, plusieurs correspondants français étaient présents le jour de la signature du protocole et ont ainsi participé à une reprise exceptionnelle de l’information, abordée de manière très positive par la presse française mais aussi internationale.

*Très loin des standards de production que l’Europe veut imposer à ses consommateurs à travers les accords de libre-échange comme ceux du CETA ou du MERCOSUR.