Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche
Actualités - du 03 au 05 Oct 2018.

Retour sur la 27ème édition du Sommet de l’Elevage à Clermont-Ferrand

Le Sommet de l’élevage 2018 a rassemblé du 3 au 5 octobre derniers près de 95 300 visiteurs, soit 2 000 de plus qu’en 2017, ce qui confirme bien l’intérêt des professionnels de l’élevage pour ce genre de manifestation.

La scénographie du stand INTERBEV « La Filière Viande & Vous », ainsi que la formule « quiz » de l’espace d’animation, ont attiré de nombreux visiteurs venus tester leurs connaissances sur la Présentation, la Pesée, le Classement et le Marquage des bovins, les accords interprofessionnels, la filière et ses démarches ainsi que les enjeux sociétaux auxquels ils sont confrontés au quotidien. L’information sur l’accessibilité en ligne des données d’abattage mais également de saisies des viandes a suscité l’intérêt des éleveurs donnant lieu à nombreux échanges.
La démarche collective de responsabilité sociétale dans laquelle la filière s’est engagée en 2017 – le Pacte pour un Engagement Sociétal – était également présentée sur le stand. L’occasion pour les visiteurs professionnels de signer le Manifeste associé comme symbole de leur engagement personnel. Près de 70 signatures ont été récoltées en 3 jours.

Signer le Manifeste

Sommet de l’élevage : la mise en œuvre des plans de filière évoquée avec le Ministre de l’agriculture

Le Ministre de l’Agriculture est venu à la rencontre des professionnels de la filière élevage et viandes jeudi dernier, à l’occasion du Sommet de l’élevage. Au cours des échanges, le Ministre a réaffirmé son engagement pour atteindre les objectifs fixés par les Etats généraux de l’alimentation (EGA) ; les professionnels ont évoqué les difficultés à établir des indicateurs, tels qu’exigés dans la loi. Ils ont également dénoncé les actions violentes dont les entreprises de la filière ont récemment été victimes. La direction de l’abattoir Gesler était, à cette occasion, invitée à témoigner sur le stand de l’interprofession.

Retour sur le Colloque « La place de la Viande Bovine dans un nouveaux contexte sociétal »

Jeudi 4 octobre, la Section Bovins d’INTERBEV organisait un colloque au Sommet de l’élevage sur la place de la viande bovine dans un nouveau contexte sociétal et dans le cadre de son plan de filière.

La salle, comble, a vu défiler à la tribune des intervenants aussi divers que Bruno Dufayet, éleveur et Président de la commission Enjeux Sociétaux d’INTERBEV, Denis Lerouge, directeur de la Communication Produits d’INTERBEV ou encore Pierre Desprat, négociant en vin Auvergnat. Ces différentes présentations ont permis au public et à quelques journalistes de la presse professionnelle de prendre la mesure des profondes mutations des attentes des consommateurs et de constater l’état d’avancement des travaux d’INTERBEV dans le cadre de la démarche de progrès continue du Pacte pour un Engagement Sociétal.

Deux tables rondes ont ensuite été organisées pour connaître plus concrètement quelles actions ont été mises en œuvre par la filière pour s’adapter aux évolutions sociétales exposées précédemment.

La première table ronde a notamment donné la parole à un éleveur témoignant de l’efficacité des outils mis en place pour évaluer le respect du bien-être animal (BoviWell) et les performances environnementales (CAP’2ER) de son exploitation.

La seconde table ronde était consacrée au plan de la filière bovine et plus spécifiquement à l’objectif de montée en gamme de l’offre issue du troupeau allaitant pour là encore répondre aux attentes des consommateurs. Ces tables rondes ont également été l’occasion d’échanges avec le public, très concerné par ces sujets d’actualités.

Le colloque a été relayé sur le compte Twitter INTERBEV par le biais de 3 fils de discussion majeurs :

  • L’évolution du comportement des consommateurs,
  • Le PACTE pour un engagement sociétal,
  • Le plan de filière viande bovine et sa montée en gamme.

En soutien, des publications basées sur les questions abordées lors de la table ronde sont venues ponctuer ces fils de discussion. Elles ont généré dans leur ensemble des réactions positives (mentions « j’aime », partage).