Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche
du 20 Déc. au 17 Jan 2018.

Réalisation d’une campagne de promotion et d’information visant à valoriser la viande de veau en France, en Belgique et en Italie

Annonceurs :

INTERBEV SECTION VEAU – Association nationale interprofessionnelle du Bétail et des Viandes – 207 rue de Bercy, 75587 PARIS cedex 12 – France
SBK – Fondation interprofessionnelle pour le secteur du veau – Nevelgaarde 20d, 3436ZZ  – Pays-Bas
ASSOCARNI – Association nationale pour l’industrie et le commerce des viandes et du bétail- Piazza di Spagna, 35 – 00187 Roma – Italie.
VLAM – Office Flamand d’Agro-Marketing – Koning Albert II-laan 35 bus 50 – 1030 Brussel – Belgique

Objet du marché :

L’annonceur réalise une mise en compétition ayant pour objet la réalisation d’une campagne de promotion et d’information en faveur de la viande de veau en France, en Belgique et en Italie.

Durée du marché :

Trois ans : 2019/2020/2021.

Caractéristiques principales :

Conception et réalisation d’une campagne de promotion et d’information multi-financeurs et multi-marchés, visant à encourager la consommation de viande de veau par le biais d’actions de mise en avant en points de vente, et d’actions d’informations auprès du grand public (RP / digital) et des professionnels (formations, partenariats).

Nombre limite de candidats pouvant être admis à présenter une offre :

Quatre maximum.

Date limite et lieu de réception des candidatures :

17 janvier 2018 à 17h00.

  • Les candidatures seront transmises, en recommandé avec accusé de réception ou déposées contre remise d’un accusé de réception à INTERBEV SECTION VEAU, Aurélie KOLSKI, Tour Mattéi, 16e étage, 207 rue de Bercy, 75587 PARIS Cedex 12.
  • Il sera indiqué, sur l’enveloppe, la mention suivante : « Appel à candidature viande de veau / campagne européenne»
  • Tout dossier de candidature reçu après cette date (par courrier simple, par courrier avec AR, par chrono, par coursier ou par tout autre moyen) ne sera pas pris en compte par INTERBEV. L’agence devra s’assurer de la bonne remise du dossier de candidature avant cette date limite.

Conditions de la compétition :

  1. Cette campagne fera l’objet d’une demande de cofinancement européen. Les délais d’instruction par l’Europe doivent permettre d’obtenir une réponse aux alentours de novembre 2018.
    L’agence retenue devra s’engager à maintenir son offre jusqu’à cette date, et aucun contrat ne devra être signé avant cette date. En cas de refus de cofinancement par l’Union Européenne, l’appel d’offres sera déclaré caduc.
  1. Cette mise en compétition n’est pas rémunérée : aucune indemnisation n’a été prévue pour les sociétés admises à présenter une offre et dont l’offre n’a pas été retenue. Toutefois, une indemnité forfaitaire de 2500 EUR TTC sera versée aux agences dans le cas où la compétition d’agences n’irait pas à son terme en raison de l’abandon du projet du fait des annonceurs. Cela exclut le cas d’un appel d’offres improductif si aucune recommandation d’agence ne correspond aux attentes des annonceurs et qu’un autre appel d’offres soit organisé. Une indemnité de 2500 EUR TTC sera versée à la seule agence gagnante en cas de refus de cofinancement par l’UE.
  1. Les études et informations contenues dans le cahier des charges remis aux candidats sélectionnés devront rester strictement confidentielles et ne pas être utilisées par les agences pour d’autres clients en raison du caractère institutionnel de ces données.
  1. Les agences souhaitant proposer leur candidature doivent impérativement disposer d’un relais sur chacun des marchés visés : bureau, filiale, correspondant.
  1. Les candidats admis à présenter une offre devront proposer une recommandation détaillée globale et par pays, et la présenter.
  1. La recommandation, proposée par les agences retenues, devra comporter les éléments suivants :
  • Une analyse stratégique
  • Une recommandation créative sur les axes et thèmes répondant aux problématiques
  • Un plan d’action détaillé pays par pays
  • Proposer un rétro planning pour la mise en œuvre des campagnes
  • Proposer un devis détaillé, présenté en euros HT, respectant le cadre budgétaire imparti
  • Proposer des objectifs quantifiables pour les actions mises en œuvre
  1. La recommandation devra être proposée en français ET en anglais
  1. Si l’agence estime gérer un budget d’un opérateur du même secteur ou d’un secteur ou d’un organisme pouvant présenter un conflit d’intérêt, un accord préalable autorisant l’agence à concourir devra être donné par l’annonceur. Au cas où l’agence serait retenue, un accord préalable sera également nécessaire avant d’accepter un budget pour un opérateur du même secteur ou d’un secteur ou d’un organisme pouvant présenter un conflit d’intérêt.
  1. Les créations de l’agence retenue sont, après rémunération du travail effectué, propriété des annonceurs, sans limitation de temps et de lieu, et pour l’utilisation à travers toute technique de communication et tout média.
  1. Les annonceurs se réservent le droit d’utiliser les concepts et les créations (visuels, logos, slogan, nom de domaine), dans le cadre de toutes ses campagnes et de ses structures collectives sans limitation de durée et en Europe uniquement.
  1. Le budget global pour la campagne, honoraires inclus, se situe dans une fourchette allant de : 6 000 000 EUR HT à 8 000 000 EUR HT pour les 3 ans, cofinancement de l’Europe inclus.
  1. Le montant des honoraires couvre la rémunération de la réflexion, de la création, la mise en œuvre de la campagne et le suivi administratif ainsi que l’ensemble des autres prestations demandées à l’agence dont les évolutions éventuelles demandées par les annonceurs.
  1. Les dépenses ne pourront être engagées qu’après signature d’un devis détaillé et la signature d’un contrat cadre entre les annonceurs et l’agence retenue.
  1. L’agence fera l’objet d’un contrat.

Justifications obligatoires à produire par les candidats (pièces à fournir en anglais en en français) :

  • Une lettre de candidature datée et signée acceptant les conditions de la compétition mentionnées ci-dessus.
  • Une déclaration sur l’honneur du candidat, dûment datée et signée, spécifiant la liste des budgets d’opérateur du même secteur et / ou d’un secteur ou organisme pouvant présenter un conflit d’intérêt avec les filières viande.
  • Une déclaration sur l’honneur du ou des candidats (en cas de groupement), dûment datée et signée par le candidat, pour justifier :
    a) avoir satisfait aux obligations fiscales et sociales de leur pays;
    b) ne pas avoir fait l’objet, au cours des cinq dernières années, d’une condamnation inscrite au bulletin n° 2 du casier judiciaire pour les infractions visées aux articles L 324-9, L 324-10, L 341-6, L 125-1 et L 125-3 du code du travail ou d’une procédure équivalente régie par un droit étranger ;
    c) ne pas être en état de liquidation judiciaire au sens de l’article L. 620-1 du code de commerce ou d’une procédure équivalente régie par un droit étranger ;
    d) ne pas être déclaré en état de faillite personnelle, au sens de l’article L. 625-2 du code de commerce, ou d’une procédure équivalente régie par un droit étranger ;
    e) ne pas être admis au redressement judiciaire, au sens de l’article L. 620-1 du code de commerce, ou à une procédure équivalente régie par un droit étranger, sans justifier d’une habilitation à poursuivre son activité pendant la durée prévisible d’exécution du marché.
  • La liste des principales références acquises, au cours des 3 dernières années pour des opérations comparables multi pays (secteur alimentaire, communication collective et/ou institutionnelle) en indiquant l’objectif, le montant et la durée des prestations.
  • La présentation de l’agence et de son organisation interne.
  • Le nom et le niveau d’expérience du responsable chargé de la coordination de la prestation générale.
  • La présentation détaillée de l’équipe chargée du projet.
  • La justification de la connaissance des marchés européens, et en particulier ceux visés par le marché.
  • La présentation des agences « locales » / bureaux qui interviendront sur le projet pour chacun des pays concernés par le projet avec le détail de l’équipe qui serait en charge du projet.

Ces éléments doivent permettre aux annonceurs de se faire une idée de la bonne adéquation entre ses besoins et l’offre de prestations des agences.

Critère de sélection des candidatures (sur 100 points) :

  • Pertinence des références présentées dans le secteur alimentaire, la communication collective et/ou institutionnelle 20 points
  • Connaissance des marchés européens visés et implantation  20 points
  • Capacité de l’agence à convaincre de sa motivation 20 points
  • Capacité de l’agence à convaincre de son expérience en suivi et coordination de projet multi pays 20 points
  • Niveau d’expérience de l’équipe dédiée au sujet 20 points

Les renseignements d’ordre administratif et/ou technique peuvent être obtenus auprès de :

Aurélie KOLSKI
E-mail : a.kolski@interbev.fr
Tel : 01 42 80 62 29

Remise du cahier des charges aux agences admises à concourir :

19 janvier 2018  (à confirmer).

Brief oral des agences en compétition :

22 janvier 2018 (à confirmer)

Audition des agences :

21 février 2018 (à confirmer)

Date de publication sur le site Internet d’INTERBEV :

20 décembre 2017


82adaa418936537b3018a16ceb5a34d9ggggggggggggggggggggg