Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche
Actualités - 7 novembre 2017

Objectif : aucun veau D en abattoir

La filière veaux entame une démarche pour améliorer efficacement la propreté des veaux livrés en abattoir.

Les animaux sales augmentent en effet le risque de contamination par des bactéries pathogènes (E.coli, Salmonelles) de la surface de la viande par le cuir, lors de l’abattage. Le développement de nouveaux modes de consommation de la viande sous forme hachée ou crue amplifie ce risque pour le consommateur. C’est pourquoi les veaux envoyés à l’abattoir doivent être propres. Dans le cas contraire, le service d’inspection officiel de l’abattoir peut saisir les viandes issues d’un animal jugé sale, donc impropre à la consommation humaine.

En conséquence, l’objectif fixé par la filière est de ne pas recevoir de veaux D à l’abattoir. Pour cela, INTERBEV a pris la décision de mettre en place les éléments suivants :

  • Production de recommandations sous forme de fiches à l’attention des éleveurs, des techniciens d’élevages et des transporteurs
  • Classement systématique de la propreté des veaux en bouverie selon la grille interprofessionnelle, tenant compte des salissures sèches et humides :
    • en lots pour les niveaux de propreté A et B
    • isolement des veaux C et D pour les classer individuellement
  • Remontée des classements dans la base de données NORMABEV et suivi statistique

Dans 6 mois, la filière s’est engagée à établir un accord interprofessionnel étendu, rendant obligatoire le classement, et prévoyant la gestion des litiges et la répartition des responsabilités.

4db3a5abc9b593b733973fe314d315fc2222222222222