Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche
Actualités - 17 novembre 2017

Négociations UE-Mercosur : le pire est à venir !

Alors que la Commission européenne a offert en octobre l’ouverture d’un contingent de 70 000 tonnes de viande bovine au bénéfice du Mercosur (Argentine, Brésil, Paraguay et Uruguay), il semblerait que la Direction Générale du Commerce, en charge des négociations, soit prête à concéder bien davantage d’ici la fin 2017.

Depuis plusieurs mois, INTERBEV alerte les pouvoirs publics sur les dangers d’une augmentation des exportations sud-américaines vers l’Union européenne. La compétitivité de leurs viandes, notamment due à des pratiques interdites en Europe – utilisation d’antibiotiques comme facteurs de croissance et de farines animales, pas de protection animale lors des transports – leur permettrait de continuer de remplir les contingents internationaux existants (Panel Hormones, Hilton, GATT) tout en profitant d’ouvertures supplémentaires dans le cadre d’un accord UE-Mercosur.

e1b688fa98a73d0e918f233292cb99d6mmmmmmmmmmm