Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche
Actualités - du 27 Juin. au 31 Déc 2018.

PACTE POUR UN ENGAGEMENT SOCIÉTAL : les 1ères étapes de la démarche récompensées par AFNOR Certification

Engagée depuis 2017 dans une démarche de responsabilité sociétale baptisée    Pacte pour un Engagement sociétal, INTERBEV se voit attribuer le label « Engagé RSE » de niveau 3 sur 4 (niveau « confirmé ») par AFNOR Certification. Cette évaluation très positive reconnaît la pertinence des travaux engagés de longue date par la filière élevage et viande, ainsi que de ses actions pour une alimentation équilibrée, saine et durable. Cette démarche est issue d’une part, d’une concertation active entre les métiers de la filière et d’autre part, d’un travail collectif avec les pouvoirs publics et les représentants de la société civile. Elle atteste également de la capacité de l’Interprofession à prendre en compte des sujets majeurs que sont la qualité des viandes, la protection animale et la réduction de l’impact environnemental. C’est à ce jour la première filière agroalimentaire en France à être évaluée et labellisée par l’AFNOR.

Afin d’atteindre le niveau supérieur de labellisation pour son Pacte pour un Engagement sociétal, INTERBEV doit désormais concrétiser et déployer les nombreuses actions prévues dans les feuilles de route et Plans de Filières présentés lors des Etats Généraux de l’Alimentation fin 2017.

Plusieurs points forts du Pacte pour un Engagement sociétal d’INTERBEV ont été salués par AFNOR Certification dont :

  • L’organisation et la gouvernance des Enjeux Sociétaux avec la création en 2015, au sein d’INTERBEV, d’une Commission Enjeux Sociétaux qui renforce le sens et la cohérence des actions engagées depuis de nombreuses années par l’Interprofession.
  • L’identification d’enjeux prioritaires cohérents avec la norme ISO 26000 grâce à des concertations importantes en interne et avec les parties prenantes extérieures (par exemple : le monde scientifique, les ONG environnementales, les ONG de protection animale…).
  • Des Plans de Filières et des actions techniques qui prennent appui sur des chantiers importants comme la lutte contre le changement climatique, la lutte contre l’antibiorésistance, l’apport de garanties sur la protection des animaux quel que soit le maillon de la filière concerné (de l’élevage à l’abattage en passant par le transport et le commerce de bétail). Ces chantiers portent également sur l’information du consommateur et la qualité organoleptique des viandes, ou encore le dialogue social et l’amélioration des conditions de travail.
  • Des programmes d’innovation ambitieux comme la démarche LIFE BEEF CARBON qui vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre de la filière bovine de 15% d’ici 2025 ou INN’OVIN qui cherche, entre autres, à valoriser l’attractivité des métiers de la filière ovine.
  • La représentation territoriale de l’Interprofession, favorisant un déploiement efficace des actions et une remontée utile d’informations  grâce aux Comités Régionaux d’INTERBEV.
  • La veille réglementaire, juridique et technologique permettant une anticipation des enjeux futurs notamment au travers de la R&D.

A présent, l’enjeu pour la filière élevage et viande est de déployer, avec ses organisations nationales, ses partenaires techniques et scientifiques et ses Comités Régionaux, les actions et bonnes pratiques identifiées dans le cadre des Plans de Filières et du Pacte pour un Engagement sociétal d’INTERBEV afin d’en mesurer par la suite l’efficacité.

Ainsi, INTERBEV et ses fédérations professionnelles travaillent à la mise en place d’outils directement utilisables par les élevages et les entreprises comme des chartes de bonnes pratiques et des diagnostics permettant d’assurer des progrès continus en matière notamment de protection animale, d’environnement et de qualité.

 « Au cours de cette évaluation, nous avons pu constater combien les professionnels de la filière ont à cœur de répondre aux grands enjeux de société, dont la prise en compte est indispensable à la pérennité de ce secteur d’activité. Réduction de l’empreinte environnementale, bien-être animal, contribution aux messages de santé publique sur la nutrition, qualité du produit, partage équitable de la valeur tout au long de la filière, sont des préoccupations traitées au quotidien par les équipes internes et relayées sur le terrain par les élus de l’interprofession. Personnellement, j’ai été fortement marqué par la méconnaissance du grand public sur le modèle d’élevage à la française, à taille humaine et familial, fortement lié au territoire et paysage. La filière est désormais consciente des efforts qu’il lui reste à fournir pour diffuser les bonnes pratiques au plus grand nombre et démontrer encore plus d’exemplarité à l’avenir ».

Olivier Graffin, évaluateur AFNOR Certification

« L’évaluation réalisée par AFNOR Certification a permis de confronter nos engagements, initiatives de concertation et actions à un regard extérieur à notre filière et cela est extrêmement enrichissant pour la suite de notre démarche de durabilité. Le résultat obtenu est très satisfaisant. Il montre que notre travail va dans le bon sens et que les actions prévues dans le cadre des Plans de Filières et du Pacte pour un Engagement Sociétal sont jugées pertinentes au regard des enjeux sociétaux et nous nous en félicitons. Cela signifie que ce socle collectif est suffisamment solide pour servir de base aux démarches RSE des acteurs de la filière. Mais nous n’en sommes qu’au début. Un gros travail reste à faire pour maintenir notre niveau et renforcer tout ce qui a déjà été fait : réaliser et déployer les actions prévues sur l’environnement, la protection animale, la nutrition, le social et l’économie de la filière élevage et viande française ».

Dominique Langlois, Président d’INTERBEV et Bruno Dufayet, Président de la Commission Enjeux Sociétaux d’INTERBEV

Le Pacte pour un Engagement Sociétal : une démarche d’amélioration continue pour intégrer les enjeux sociétaux et les attentes des consommateurs citoyens

Conscients de la nécessité d’intégrer toujours mieux les attentes sociétales dans les modes de production de viande, les professionnels de la filière élevage et viande se sont fédérés en 2017 autour d’une démarche de Responsabilité Sociétale collective, encadrée par la norme ISO 26000, destinée à améliorer les pratiques de production et de consommation de viande.

La première étape de ce Pacte pour un Engagement Sociétal a été de recenser depuis 2016 les bonnes pratiques et démarches de progrès collectives existantes des organisations de la filière en matière d’alimentation et de nutrition humaine, d’entreprises et salariés, d’environnement, de bien-être animal et de santé animale. Ce Pacte se matérialise à présent par la poursuite et le développement d’actions au sein de la filière, visant à déployer des pratiques toujours plus vertueuses et une information vers les citoyens et consommateurs toujours plus claire et transparente.

Pour plus d’informations sur les travaux et outils collectifs déployés pour progresser sur les axes de travail liés à la nature et à l’environnement, à la protection animale, à l’alimentation et aux métiers de la filière élevage et viande :

TELECHARGER LA BROCHURE

 

 

 

 

 

Symbole de l’engagement des professionnels de la filière élevage et viande dans cette démarche d’amélioration continue visant à produire une viande de qualité et toujours plus durable,  un MANIFESTE du Pacte pour un Engagement Sociétal a été rédigé collectivement dans le but d’exprimer cette volonté commune de toujours mieux intégrer les attentes des consommateurs et citoyens dans les orientations de la filière élevage et viande.

Lire le MANIFESTE du Pacte pour un Engagement Sociétal