Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche

Viandes rouges, viandes transformées et cancers : point de l’ANSES suite à la Monographie du CIRC

Via un article d’information publié  sur son site Internet suite à la sortie des conclusions de la Monographie du CIRC, l’Anses rappelle que :
  • les cancers sont des maladies complexes résultant de l’interaction entre un grand nombre de facteurs de nature génétique, propres à chaque individu, comportementaux (tabagisme, pratique d’une activité physique, …) ou encore de nature environnementale au sens large, y compris l’alimentation ;
  • les risques liés à la consommation d’un aliment spécifique doivent être mis en perspective avec les bénéfices qu’ils peuvent apporter, notamment sur le plan nutritionnel.
  • les recommandations qu’elle avait émises dans son rapport de 2011 sont toujours actuelles. Elles visent à limiter la consommation de viandes à 500g par semaine au plus et, par un régime équilibré, à varier les sources de protéines animales (œufs, viandes, poissons) et les types de viandes.
D’une façon générale, l’Anses rappelle que la meilleure prévention des risques s’appuie sur une alimentation équilibrée et diversifiée permettant d’atteindre les apports nutritionnels conseillés, avec un apport calorique adapté aux dépenses énergétiques, jointe à une activité physique régulière.

Source : https://www.anses.fr/fr/content/viandes-rouges-viandes-transform%C3%A9es-et-cancers-point-sur-la-nouvelle-classification-du-circ

Article 10/59 du dossier "Viande, alimentation et cancer"

Accéder au dossier

Contact Info-Veille Scientifique