Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche

Revue des impacts du fer héminique sur les processus physiologiques et pathologiques

Cet article résulte d’une récente revue des études épidémiologiques et moléculaires sur les relations entre les apports et le statut en fer héminique, la santé et les risques de pathologies. Il conclut que les études vont dans le sens de l’hypothèse selon laquelle l’hème favorise la progression du cancer en soutenant la demande en oxygène et par conséquent la génération d’énergie. Il rappelle toutefois qu’en raison des rôles cruciaux joués par le fer, une déficience en fer héminique peut avoir des conséquences négatives importantes comme l’anémie, la porphyrie ou encore l’accroissement du risque de maladie d’Alzheimer.

Article 41/59 du dossier "Viande, alimentation et cancer"

Accéder au dossier

Contact Info-Veille Scientifique