Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche

Nutrition et cancer : légitimité de recommandations nutritionnelles dans le cadre de la prévention des cancers (rapport ANSES)

L’Anses a publié ce rapport d’expertise pour faire face au problème majeur de santé publique que sont les cancers et dans un contexte foisonnant de conseils et prises de position parfois contradictoires. Ce rapport précise les niveaux de preuve scientifique établis pour différents facteurs nutritionnels pouvant intervenir dans la prévention des cancers, et formule plusieurs recommandations. Il rappelle que les cancers sont des maladies complexes résultant de l’interaction d’un grand nombre de facteurs de nature génétique, propre à chaque individu ; comportementaux (tabagisme, pratique d’une activité physique, …) ; ou encore de nature environnementale au sens large, y compris l’alimentation. Il met en évidence qu’il n’existe pas d’aliment ou de nutriment « anticancer » en soi. D’une façon générale, ce travail conforte les préconisations du PNNS en faveur d’une alimentation équilibrée et diversifiée avec un apport calorique adapté aux dépenses énergétiques jointe à une activité physique régulière, et permettant d’atteindre les apports nutritionnels conseillés. L’Anses rappelle ainsi qu’il est recommandé de limiter la consommation d’aliments à forte densité énergétique car ils favorisent le risque de surpoids. De plus, la consommation des boissons alcoolisées doit être réduite et les consommations de viandes rouges, de charcuteries, de sel et d’aliments salés , impliquées dans l’apparition de certains cancers, doivent être limitées. Il est par ailleurs recommandé de privilégier la consommation de fruits et légumes qui contribuent fortement à la couverture des besoins en vitamines, minéraux et fibres (après les produits céréaliers), et à diminuer la densité énergétique du régime alimentaire.

Article 16/59 du dossier "Viande, alimentation et cancer"

Accéder au dossier

Contact Info-Veille Scientifique