Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche

Cancer colorectal : le risque varie selon le type de viande consommée et la méthode de cuisson

La variabilité du risque de cancer colorectal selon le type de viande et la méthode de cuisson doit être prise en compte dans l’évaluation de la consommation de viande.

Les consommations excessives de viandes rouges et transformées sont considérées comme des facteurs de risque dans le développement du cancer colorectal (CCR), mais les associations avec les pratiques culinaires sont moins bien établies.

Une cohorte de femmes américaines et porto-ricaines

Les données proviennent de la Sister Study, une cohorte de femmes de 35 à 74 ans des États-Unis et de Porto Rico, chacune ayant une soeur diagnostiquée pour un cancer du sein (N = 48 704). Les consommations de viande rouge et transformée, ainsi que les pratiques de cuisson de la viande et la consommation de produits courants à base de viande ont été recueillies au départ au moyen de questionnaires auto-administrés. Des rapports de risque à variables multiples (HRadj) et des intervalles de confiance à 95 % (IC à 95 %) ont été estimés.

Des méthodes de cuisson à considérer

Au cours d’un suivi médian de 8,7 ans (intervalle <1-12,7 ans), 216 cas de cancer colorectal ont été diagnostiqués. Dans les analyses catégorielles, une augmentation du risque de cancer colorectal a été observée pour le quartile supérieur de consommation de viande transformée comparativement au plus faible [HRadj=1,52 (1,01-2,30) ; p = 0,02], et pour certains produits carnés, notamment les saucisses de petit-déjeuner (HRadj=1,85 (1,30-2,64) et le bacon (HRadj=1,46 (1,01-2,11). Le risque ajusté pour le quartile supérieur de consommation de viande rouge était de 1,04 (0,68-1,60), et peu de signes d’association ont été observés selon les pratiques ou le degré de cuisson de la viande rouge. Lorsque les méthodes de cuisson étaient considérées, les chercheurs ont toutefois observé des associations positives avec certains produits courants à base de viande rouge, comme les biftecks grillés ou cuits au barbecue (HRadj=2,23 (1,20-4,14) et les hamburgers (HRadj=1,98 (1,00-3,91).

En conclusion, l’ingestion quotidienne élevée de viandes transformées et la consommation de produits de viande rouge cuits au barbecue ou grillés ont été associées à un risque accru de cancer colorectal chez les femmes dans cette étude.

Référence : ta SS, Arroyave WD, Lunn RM, Park YM, Boyd WA, Sandler DP. A prospective analysis of red and processed meat consumption and risk of colorectal cancer in women. MehCancer Epidemiol Biomarkers Prev. 2019 Oct 1. pii: cebp.0459.2019. doi: 10.1158/1055-9965.EPI-19-0459.

Article 51/59 du dossier "Viande, alimentation et cancer"

Accéder au dossier

Contact Info-Veille Scientifique